Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/11/2010

Confusion culinaire chapitre 27

Ma tante qui vit également en Afrique a aussi eu droit à quelques “confusions culinaires”.

Elle  organisait un diner chez elle un soir, avec pour entrée une soupe froide aux concombres et à la menthe.

Elle précise à Déo, son cuisinier, d’ajouter en dernière minute, un peu de persil au milieu, pour faire joli.

Quelques temps plus tard, elle passe par sa salle à manger, voit la table mise et au milieu de celle-ci, des bouquets de persil… J

10:07 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (1)

16/11/2010

Kisantu

P1070400.JPGPetite pause culturelle et publicitaire par la même occasion : je vous parle aujourd’hui du jardin botanique de Kisantu. Situé à environ deux heures trente de route, sur asphalte. Si, si, de l’asphalte depuis Kin jusqu’à l’entrée du parc.

Demandez un guide, le nôtre s’appelait Ghislain (à prononcer Jislin). Petite balade d’une heure dans le parc, découverte d’arbres et de plantes venus parfois de très très loin (Japon, Australie).

Petit coucou aux trois « bêtes » du parc. Simon, le babouin, le gros croco de 35 ans et le boa planqué dans sa cabane.

Après vous pourrez manger un « bon » poulet, à commander avant la visite si vous voulez manger le jour même.

Un bon bol d’air super frais dans cette réserve toute particulière. Un break botanique !

(photos asap)

09:49 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2010

Rue du commerce

pagnes.jpgA la recherche de tissus locaux et moins locaux, je me suis aventurée Rue du Commerce, au berceau des tissus en tout genre. Le Berceau est d’ailleurs le nom du meilleur magasin de la rue, me dit-on.

La rue est bondée de gens, de trucs, de shops, de crasses... Une rue très bruyante et très animée. Je passe la porte du Berceau, le magasin s’étend sur 4 ou 5 pièces en enfilade, toutes remplies de tissus «rangés» par catégorie : ameublement, habillement, rideaux, pagnes…

Le tout au son de Magic System à fond les ballons. Ca donne du rythme pour avancer dans ce « boxon ».

Je vois un atroupement, je cours m’atrouper aussi, il y a sûrement quelque chose d’intéressant. Un employé du magasin vient de vider par terre un sac géant rempli de chutes de pagnes. En général, il y a un défaut ou le morceau n’est pas assez long pour en faire quelque chose, mais si on fouille, on trouve. Et comme on est 15 à fouiller en même temps, on marche sur le tas, on enlève ses chaussures, on fouille, on tire, on dit « combien ça?» très fort à l’employé qui trône au sommet de la pile.

Puis on part payer notre butin et on passe ensuite chez les petites madames en face de la concession pour commander des sacs, pochettes ou trousses de toilette, aux couleurs des trouvailles.

J’aime bien l’artisanat locale, maintenant faut voir à quoi vont ressembler mes commandes... J

12:23 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)