Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/03/2010

Zebra Head

Resto libanais pour la bande à Utex hier soir. Mezze, chiche tavouk, humus, tabouleh, kibbé, labné, fattouche. On se partage tous ces différents mets qui arrivent au compte-goutte. On se régale.

Pour le dessert, malgré les conseils d’un expert qui nous le déconseille fortement, on opte pour un espèce de macaraon vert, gras et plat aux amandes avec un léger arrière-gout de mousse à raser. On est 10 et seul un de nous est convaincu par cette chose gastronomique.

Ce matin, réveil zebré pour moi. Mon brushing est resté sur l’oreiller, l’effet d’après-coupe n’est plus.

Je suis blonde-brune-blonde-brune… petit soupir capillaire…

Et petite pointe de jalousie pour Madonna ou Scarlet qui change de couleur comme de chemise et qui restent toujours canons. Reflexion de blonde, certes, mais  à juste-titre. J

Ce soir c’est pendaison chez des congo-belgo-liégeois et  sortie dominicale sur le fleuve.

Cooooool!

12:22 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2010

Legally Blonde

En tout expat’ kinois qui se respecte, je suis allée me faire coiffée chez le célèbre libano-coiffeur Mansour.

Semi-kamikaze que je suis, je n’ose pas la coupe, j’opte pour le balayage.

C’est parti! J’accompagne mon habituée du vendredi et je confie ma tête à 8 mains (un coiffeur pour 3 assistantes).

B. part aux lavabos pour son brushing hebdomadaire, on m’installe devant une pile de Voici. On me couvre d’un essui datant d’avant l’indépendance, on m’habille par dessus d’un espèce de peignoir mauve à motifs “coiffures africaines”.

Arrive ensuite Mansour et une mixture bleu à grumeaux. Il fera la remarque à ses assistantes de mieux nettoyer les brosses. C’est donc moi qui hérite du privilège de la brosse sale. Ca promet.

Technique ancestrale du papier alu. Après 10 minutes de tirage de cheveux intensifs et plaçage de 24 feuilles d’alu sur la tête, je suis un mélange entre Star Trek et une patate au barbeq’

Le salon se remplit, Mansour s’agite, et aux oubliettes ma tête. Après 48 heures, il m’apercoit et m’envoit au shampoing. Massage crânien de star pendant que B. brushée, se demande si je vais ressembler à Maryline ou Bill Clinton.

Verdict : Je suis passée de Mireille Mathieu à Mireille Darc JP1050789.JPG

Question à 2 balles que j’aurais pu me poser avant “tu crois que ca Mireille cette couleur?” warf warf warf

18:10 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (3)

04/03/2010

Pondu Saka Saka

Vous parlez toujours autant?”

Que répondre à ça lorsque vous êtes en plein entretien d’embauche??? Déployer votre plus grand sourire, laissez passer quatre secondes avant de parler, et dites avec assurance :

Uniquement quand je me sens à l’aise.” J

Je ne sais pas si cette réponse paiera, verdict à suivre! Après cet entretien de 1h23’, il faut que je me change les idées, je pars au supermarché à la recherche de produits locaux à la demande de Nestor qui voudrait cuisiner congolais pour nous. Poulet à la Moambe, plat typique d’ici!

J’ai besoin pour ça de Pondu Saka Saka et de Mwamba. J’ignore totalement à quoi ressemblent ces aliments. Je trouve dans le rayon légumes, une espèce de touffe verte de je-ne-sais-quoi, ça doit être cà. On me dit que c’est du taku taku, autrement dit rien à voir avec du saka saka.

Je me souviens soudain d’une amie qui me disait avoir trouvé du Mwamba en surgelé eu Peloustor. Ca tombe bien c’est là que je suis. Je vérifie 14 fois les bacs de surgelés, je ne vois rien qui ressemble un tant soit peu à ce que je cherche. J’attrape un employé et lui demande où ca se trouve. Il me répond qu’il va chercher et qu’il revient. Je le retrouve, un quart d’heure plus tard au rayon alcool en train d’analyser toutes les étiquettes de bouteilles à la recherche de quelque chose qui ressemblerait à ce que je lui ai demandé.

Erreur donc, de ma part d’avoir demandé à un employé rayon alcool, où se trouve un article surgelé. Chaque employé s’occupe d’un rayon déterminé et visiblement pas de celui juste à côté. Je repars bredouille. Nestor trouve très drôle que je ne trouve pas un aliment aussi banale qu’une patate chez nous. Hé bien riez Nestor, mais je ne baisse pas les bras!

Satisfaction énorme lorsque dans une autre supermarché je trouve les fameux Pondu et Mwamba!

J’ai failli étrangler Nestor ce matin quand il m’a dit “Scusez Madame, bon…le Pondu, ce n’est pas comme ça  et le Mwamba, il en faut plus”.

Moi qui suis plutôt une adepte de Collect and Go et Caddie Home, je passe ma vie au supermarché ici!

Sur ce je vous laisse, je dois aller chercher son p…de Mwamba (paquet, je veux dire)!

Ca a intérêt à être délicieux son truc… J

10:11 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (4)