Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2010

Back to Kin!

J’aime les aéroports signes de départs vers d’autres contrées ou de retour au pays. J’aime aussi les aéroports pour la multitude de gens différents qu’on peut y croiser. Par exemple…

L’espagnole rondelette et son sac à dos géant qui l’oblige à coller son visage à 10 cm du sol pour faire contre-poids,

L’irlandais qui boit une chope à 9h du matin,

Le fashionista dans son gilet mauve trop petit,

L’homme d’affaire pressé accroché au téléphone et tirant son trolley,

La vacancière qui porte déjà ses havaianas à Zaventem,

La chinoise aux grandes lunettes qui cherche son chemin,

Le groupe de pensionnés qui s’agite parce qu’ils n’ont que deux heures d’avance,

La mère de famille qui regrette un instant de voyager avec ses trois enfants,

Les deux copines qui parlent de leur futur shopping new-yorkais,

L’impatient qui fait déjà la file à la gate alors que l’avion n’est pas encore là,

Le couple en voyage de noces les étoiles plein les yeux,

L’américaine dans son training et pull à capuche,

L’africain qui se demande pourquoi il doit payer un supplément bagage,

La classe de secondaire hystérique à l’idée de prendre l’avion,

L’enervée qui doit abandonner son parfum préféré car plus de 100ml,

La fille en pleurs qui quitte son amour de vacances,

La star qui garde ses lunettes de soleil même à l’intérieur

Et le couple de belges qui repart dans son pays d’expatriation.

Après un soupir de volcan islandais et ses quelques tracas, we are back to Kinshasa !

00:01 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (1)

20/04/2010

conduire et conduire

L'envie me prend de vous comparer les étapes administratives et pratiques à suivre pour avoir son permis de conduire en Belgique et en République Démocratique du Congo.

En Belgique, déjà, on a le choix entre différentes formules, 16 ans et 9 mois, 17 ans et 3 mois et 18 ans et plus. Puis examen théorique, bouquin du commandant De Neve, Feu Vert, questions à choix multiples, réussir avec minimum 32 points sur 40 et maximum deux fautes graves.

Ensuite viennent les cours d'auto-écoles avec un prof qui devient vite fou, ou la filière libre, moins chère et plus longue, mais là c'est vos parents qui deviennent fou. De plus si vous griffer la voiture, vous risquez de croiser la griffe tous les jours et les yeux de votre père aussi.

Arrive ensuite l'examen, avec examinateur et instructeur. Prudence, précaution, et attention aux pièges de cette examinatrice wallonne qui dans un rond-point ne me dis pas où je dois sortir et quand je pose la question, me répond "mais vous n'avez pas le choix mademoiselle!"

Retour sur le parking, créneau, marche arrière sur 10 mètres sans zigzaguer, demi-tour dans une rue fictive et verdict : Réussi ou Raté.

Si raté un peu trop, on retourne aux cours. Ca me rappelle une copine qui avait du suivre des cours théoriques et qui ne s'était rendue-compte que 20 minutes après le début du cours qu'elle suivait le cours "camion". Ni les élèves, ni le contenu du cours ne l'avaient interpellée.

Une fois que vous avez passé toutes ces étapes vous allez faire la file à la commune et commander votre permis avec vos deux photos d'identité et vous voilà prêts à conduire.

Au Congo, pour avoir son permis, on saute tous les paragraphes du dessus, on va direct à la commune, si vous en trouvez une, vous commandez votre permis avec vos deux photos d'identité, et vous voilà prêts à conduire. ;-)

11:26 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2010

nuage nuage

Si on m'avait dit un jour que l'Europe toute entière serait bloquée, avions parlant, par un gros nuage islandais, j'aurais répondu les sourcils levés "Mais bien sûr...qu'est-ce que tu as encore fumé?"

Avions bloqués au sol depuis jeudi passé et jusqu'à.... mystère. Alors on attend tranquillement qu'on nous ouvre notre espace aérien et qu'on puisse remonter dans un avion. Bon j'admets qu'il y a de pire endroits, que son propre chez-soi, pour être bloqué.

Certains ont la chance de rester quelques jours de plus dans les Caraïbes, à New-York ou à Marrakech, d'autres se demandent pourquoi ils ont été à ce bête meeting à Cracovia... ;-)

Et puis il y a ceux qui devaient partir en vacances et qui sont, eux, pas contents du tout de faire l'aller-retour tous les jours entre chez eux et Zaventem.

Moi je prends mon mal en patience et en attendant de retrouver Nestor et ses petits plats et Hyppo et la toyota (je sais que c'est une Nissan mais c'est pour rimer avec "petits plats"). Je reprends donc le volant et oublie parfois qu'il y a des feux rouges, un code de la route et qu'ici le piéton est roi, et à défaut de Nestor, je vais au Quick encore et encore...

Patience patience, nuage passera et nous serons de retour à Kinshasa. Notre terre d'accueil pour encore une bonne floppée de mois.

Chers amis de là-bas, profitez bien des cossas, nous on s'occupe de vous ramener des Voici et autres Gala ;-)

11:52 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (2)