Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/08/2010

Back to Africality

Me voilà de retour au pays du « Vrééement » après presque 2 semaines de bulle paradisiaque avec des décors magnifiques et des journées dans les vagues qui vont font perdre le nord et le bikini.

Nous voilà ressourcés, reposés, pour ré-affronter le quotidien qui est le nôtre. Atterrissage vendredi dernier et bonne surprise de voir via notre boite mail que le w-e est déjà bien chargé.

Resto à 8 vendredi soir, puis "un" petit verre au Latinos, avec un peu de champagne entre deux mojitos pour un fraichement trentenaire, puis « un » dernier verre au Saloon. Premier réveil  kinois me fait dire « Ouch mal à la tête », journée au ralenti pour s’en remettre et c’est reparti samedi soir. Cette fois-ci dans un appart avec plein de gens qu’on ne connait pas. Mais a-t-on besoin de se connaitre pour faire la fête ?

Second réveil kinois « Re-Ouch, j’ai re-mal à la re-tête ». Puis départ pour La Mufti, la belle plage de sable au bord du fleuve mais accessible via des pistes pour 4x4 ultra averti (re-re-ouch…).

Super journée, on retrouve les potes, on joue au foot, on re-fête les 30 ans du même trentenaire, on joue à "Tu préfères?", on s’endort sur le sable pour les uns, on « débrief » autour d’une table pour les autres.

Retour en fin d’après-m , sur ces routes qui « sautent ». Un dernier Cheeseburger et hop dodo tôt.

Et lundi matin, retour au boulot…

09:55 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (3)

23/07/2010

Red Label

La jalousie est un vilain défaut, et l’envie un des sept pêchés capitaux, certes, mais quoiqu’il en soit je jalouse mes amis congolais, j’envie le fait de ne pas se prendre de fard ou du moins, qu’on ne voit pas quand ils s’en prennent un.

Parce que moi, je ne sais pas ce que j’ai, mais depuis quelques temps, je me pique des fards à tout vent. Avant, je pouvais être normale, blanche, bronzée, verte, jaune, mauve ou bleue, mais rarement rouge (sauf sur une plage sans crème, mais ça ce n’est pas pareil).

Arrivée ici, je pensais faire passer mes fards pour un petit coup de chaud, avec les 35° humides local, ni vu ni connu, oui sauf que là c’est la saison sèche, donc fait pas si chaud que ça, alors quand je suis en réunion et que pour je ne sais quelle raison, tout à coup, je me sens peut-être pas si crédible que ça, je sens que je deviens rouge et mon visage se transforme en un air gêné qui a envie de dire « hé, hé » avec un sourire béat ou bêta, sais pas ce qui est mieux.

Cela dit, j’ai une technique infaillible, je me pince le lobe de l’oreille très fort.  Il paraitrait que l’oreille deviendrait rouge à la place des joues. Ouf… sauf que je n’ai jamais penser à vérifié devant un miroir, si cette sortie de secours était une de type « 100% efficacité ».

PS : Je fais un petit break Kin-blog, je serai de retour début août. J

Par contre, le blog de ma soeur ne prend pas de vacances, même genre version New York: http://annelauredeh.wordpress.com/

 

12:30 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (1)

22/07/2010

25 ans plus tard...

21 juillet 1985.jpgEn l'an 1985, le Roi Baudouin a effectué une visite au Congo. Une réception a été organisée à l'Ambassade de Belgique. L'ambassadeur de l'époque, Monsieur l'Ambassadeur Puttman, a alors décidé pour des raisons budgétaires d'annuler la réception classique du 21 juillet.

Trois frondeurs, Alain Cosyns, Guerritt De Bock  et Pierre Meessen décident alors d'organiser une réception à la Devinière le 21 juillet. Ils lancent l'invitation par une annonce dans la presse.
La réception a été un succès.
 
Le Roi Albert II a effectué une visite au Congo pour le 30 juin 2010. Une réception est organisée à l'Ambassade de Belgique. La réception annuelle du 21 juillet a du coup été annulée.
Malheureusement les 3 frondeurs ne sont plus à Kinshasa.
Peut être cela donnerait des idées à d'autres.
 
Avec notre amitié,
Les 3 frondeurs

ON L’A FAIT ! Nous étions quatre frondeurs  au lieu de trois, l’endroit et les gens étaient différents, bien que nous ayons eu parmi nous, le fils d’un des 3 frondeurs.

On a aura d’abord gentiment discuté avec un soda, pour ensuite manger des frites in the middle of the night, et terminer à l’heure où Paris s’éveille en dansant sur les tables avec du rhum coca…

Morale de l’histoire, Albert II tu viens quand tu veux, parce qu’indirectement, grâce à toi, le 21 juillet est entrée dans les annales kinoises pour la 2ème fois !

 

14:31 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (1)