Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/11/2010

Jumping

Comme cP1070834.JPGhaque année, a lieu à Kinshasa le Jumping du CHK (Cercle Hippique de Kinshasa). C’est l’évènement de l’année, l’activité que l’on sponsorise, l’endroit où il faut être vu, The-place-to-be du week-end dernier.

Moi, personnellement, je n’ai encore jamais assisté à un jumping, j’y vais donc pleine d’entrain. L’endroit est envahi de gens, de barbes à papa, de cornets de frites, de stand de cocktails Kwilu, et même des smoutbollen mais en version manioc…

On nous installe gentiment dans le carré VIP, coupette à la main, je suis le temps d’un instant Julia Robert dans Prettty Women, en moins cendrillonnée… soit.

J’aime beaucoup la technique locale pour aplatir le sable après une série de sauts, une jeep fait le tour du parcours en tirant trois gros pneus. Simple mais efficace.

On assiste d’abord à une série de saut d’une hauteur de 80cm, les cavaliers sont assez jeunes et le parcours défini à l’avance.

Arrive ensuite, une nouvelle série de sauts, les barres sont situées à 1m10, les cavaliers sont plus expérimentés et souvent moins jeunes. Chaque saut compte un nombre de points, le but est, en 75 secondes, de faire un maximum de sauts au choix et donc un maximum de points. Ajoutez à cela un saut Joker, qui rapporte 200 points si on le réussit mais qui également vous fait perdre 200 points si l’une des barres tombe au sol après votre passage.

La public est très concentré et comptabilise dans sa tête le nombre de points de chaque cavalier. Quand un saut joker est réussi, le public VIP fait « hum, hum, clap, clap ».

Quand un saut Joker est réussi, le public congolais fait « YIHAAAA, OUHOUUUU, BRAVO, » avec des gens debout, des « Olas » et des cris de joie…

Le public est super enthousiaste et le commentateur rythme l’épreuve de ses interventions et autre dicton sénégalais...

« C’est quand vient le moment de tomber, que l’on se rend compte de l’utilité de ses fesses… »

 

10:49 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.