Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/03/2010

Atchoum!

Pourquoi se rend-t-on toujours compte du bonheur d’avoir les choses quand on ne les a plus ?

Par exemple, qui ne regrette pas un roman passionnant tout juste terminé ou un vieux pull confortable en plein été?

Un peu comme le bon vieux rhume qu’on attrape deux fois par an. Quand on respire à plein nez, on se dit qu’un petit rhume de temps en temps n’est pas bien incommodant.

Jusqu’à ce que celui-ci revienne vous emmerder quelques temps. Reniflements fréquents, les yeux qui pleurent tout le temps, la voix qui se transforme en Frédéric Mitterand, les mouchoirs qui disparaissent alors qu’on les voyait tout le temps et le pire de tous, les faux-éternuements.

Ceux qui vous font cligner des yeux, plisser le nez, même ouvrir la bouche, pour ne jamais arriver. En plus d’avoir l’air bête , le nez reste tout aussi bouché. Et quand pour faire sérieux, vous vous mouchez, rien ne bouge d’un millimètre dedans, comme si vous faisiez semblant.

Et qui aime s’endormir la bouche fermée et le nez dégagé pour se réveiller à l’opposé, la bouche ouverte,  ultra sèche, le nez bouché et petit sifflement nasal régulier ?

Aaaaatchi….pffffff….. ce rhub’ est vraibent très zembedant….

 

09:41 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.