Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/02/2010

Oufti Mfuti

Ca faisait 2 semaines qu’on en parlait: On passera la journée du dimanche 21 février à Mfuti (appellée plus communément ici “La Mfuti”).

Mfuti est une magnifique plage de sable fin au bord du flP1050733.JPGeuve Congo. Un endroit idyllique. Seul petit hic c’est à environ 30 km sur pistes. Pistes, signifiant ici vagues chemins pas très accessibles donc compter 4 à 5 fois plus de temps que sur du macadam.

On aura pris un peu plus de temps que prévu mais il faut dire que le trajet a été particulièrement mouvementé. Nous étions en convoi de 3 jeeps. Les deux premières sont de parfaits modèles très passe-partout (3 clés), la troisième (la nôtre) est  bien plus “tape-cul”.

Pour vous donner une idée c’est un peu comme rouler sur un dos-d’âne carré deux heures d'affilé... ouch!

On se perd 2-3 fois, on emprunte des chemins inempruntables. En échange d’un Fanta et d’un pourboire, on kidnappe Simba, une petite fille de 7 ans pour qu’elle nous indique la route.

On arrive enfin à Mfuti. Merci Simba. En 2 secondes, on oublie le trajet mouvementé, la jeep qui cale dans une montée ou encore mon estomac affamé. L’endroit est magnifique. Les filles se jettent à l’eau pendant que les hommes installent notre camping d'un jour.

On est plus équipé que la reine Beatrix. Tonelle lignée, bâche pour faire de l’ombre, 5 frigobox “bien remplis de sandwichs aux fromachhh”, ipod et baffle, tables et chaises en plastique, crèmes solaires, bières locales et ballon de foot!

Tels des hippos neurasténiques, on passera quasiment toute l’après-midi, à douze, dans 30 centimètres d’eau. Le courant du fleuve et la non-transparence de l’eau font de nous de grands téméraires qui ne s’éloignent pas à plus de 3 mètres du bord.

Après quelques “zonneclash”, un match de foot de 4 minutes 30 et des frigoboxs vidés, on lève le camp et on repart par une autre route, plus courte et surtout bien plus plate que celle de l’aller.

On prend un dernier verre sur une terrasse voisine au soleil couchant…

Et comme dirait Mylène “C’est une belle journée qui s’achève…”

08:33 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.